We believe this site might serve you best:

United States

United States

Language: English

Promega's Cookie Policy

Our website uses functional cookies that do not collect any personal information or track your browsing activity. When you select your country, you agree that we can place these functional cookies on your device.

Our website does not fully support your browser.

We've detected that you are using an older version of Internet Explorer. Your commerce experience may be limited. Please update your browser to Internet Explorer 11 or above.

Programme Jeunes Chercheurs_Visuel-haut-home

Savoir valoriser les compétences acquises en tant que thésard : le bilan du Dr. Rachad NASR

24 Avril, 2018

Par Dr Rachad  Nasr, jeune chercheur, PhD in BiochemistryProfil LinkedIn

Et maintenant on va où ? Une question qu’on se pose souvent après la fin d’une thèse. Dr Rachad NASR, jeune chercheur, fait un bilan sur toutes les compétences acquises par les jeunes chercheurs pour valoriser leur parcours.

rachad

 Un diplôme de doctorat pourrait nous orienter facilement vers un post doctorat dans la recherche académique. En revanche, beaucoup de thésards souhaitent s’orienter vers l’industrie pour enrichir leur carrière par d’autres types d’expériences. En tant que jeunes docteurs a-t-on les compétences nécessaires pour faire cette transition ?

 

 

Compétences transversales et habileté en matière de gestion   

Durant la préparation d’une thèse, en plus des compétences scientifiques et techniques, on acquiert de nombreuses compétences transversales qu’on ne pourrait pas avoir dans d’autres formations. Il reste à savoir comment les identifier et les valoriser.
En tant que thésards on maîtrise plusieurs aspects de la gestion d’un projet. On développe des compétences de gestion des informations. En effet, dans le but de maîtriser le sujet on cherche, on sélectionne et on organise les informations scientifiques qu’on extrait des banques de données bibliographiques. On est parvenu à respecter un calendrier pour pouvoir finaliser le projet, publier les résultats et obtenir le diplôme dans une période limitée. Cette pratique permet d’acquérir une bonne gestion de temps. En outre, pendant cette phase d’apprentissage on apprend à gérer les travaux expérimentaux, en commençant par fixer une stratégie, rédiger un protocole, planifier l’expérience et exécuter les manipulations. Enfin, la plupart des thésards développent une compétence de gestion de personnel et cela en prenant en charge des stagiaires en phase d’apprentissage.

Mettre en avant vos talents communicationnels et votre esprit de synthèse 

Pour réussir une thèse scientifique, ça ne suffit pas de réaliser les travaux expérimentaux, il est indispensable de pouvoir communiquer les résultats et leurs interprétations à différents niveaux. On est parvenu à communiquer les résultats dans des réunions d’équipe hebdomadaires, de maintenir un cahier de laboratoire pour suivre les détails des travaux quotidiens, de réaliser un rapport de fin de thèse qui sera examiné par un jury très qualifié, de rédiger des articles qui seront publiés dans des journaux scientifiques mais aussi de faire des présentations orales et discuter nos résultats dans des conférences nationales et internationales.

Le travail d’un thésard consiste à vérifier une ou plusieurs hypothèses scientifiques. L’esprit analytique et le sens de critique sont deux compétences essentielles qu’on doit acquérir. On doit alors suivre les expérimentations avec un œil analytique pour comprendre les résultats et maintenir un enchaînement logique du projet. Mais aussi il est très important d’avoir un recul et un sens critique concernant ces résultats pour tenir compte des erreurs possibles (ex : faux-positifs ou faux-négatifs).

Une flexibilité ainsi qu’une approche professionnelle qui ne sont plus à prouver 

Dans un projet de thèse on a l’occasion de participer à des collaborations avec des membres de l’équipe, avec d’autres laboratoires, avec des entreprises privées ou même avec des professionnels dans des domaines différents du nôtre. On développe ainsi une intelligence professionnelle et émotionnelle, on apprend à travailler en équipe contenant différentes personnalités et une hiérarchie donnée, et on apprend à négocier et échanger nos idées pour convaincre notre public d’un certain point de vue.
A l’inverse de ce que les industriels pensent, un thésard est doté d’une capacité d’adaptabilité et de flexibilité et présente une créativité dans sa façon de résoudre des problèmes. Dans sa vie quotidienne dans le laboratoire le thésard fait face à des nouveaux défis. On est alors obligé de chercher et parfois d’improviser des nouvelles solutions, en adaptant des nouveaux protocoles, en utilisant différents équipements ou parfois en tirant parti des connaissances dans différents domaines scientifiques.

Le mot de la fin

En tant que jeunes docteurs on a de nombreux outils pour pouvoir intégrer et s’adapter dans différents domaines dans l’industrie.

Il nous reste juste à développer la confiance en nos capacités et la valorisation de ce qu’on possède déjà.

 

  

Téléchargez notre guide '10 points clés pour réussir son PostDoc'

 

bouton-ctaguide-promega

 

Back to Top

 

Actu. Bio ! Restez à l'écoute ! 
Articles récents

Comment mesurer la satisfaction de son équipe de chercheurs ?

MOOC Doctorat et poursuite de Carrière ! 

Quelles actions un directeur de laboratoire  peut-il mettre en place pour améliorer le bien être de son équipe 

Quels outils peuvent aider les chercheurs à être plus convaincants ?

[Conférence Scientifique] Comment tirer le meilleur parti d'une conférence scientifique ?

Vous ne pouvez pas vous déplacer pour assister à une conférence scientifique ? Utilisez le #hashtag live

Qu’est ce que l’iGEM, international Genetically Engineered Machine ?  

[Témoignage] Les secrets d'un directeur de laboratoire qui réussit ! 

[Témoignage] 3 étapes pour devenir Directeur de Laboratoire : retour du Dr Cédric Norais 

[Témoignage] Savoir valoriser les compétences acquises en tant que thésard : bilan du Dr Rachad Nasr 

[Guide] Mesure de la viabilité cellulaire, le test MTT est-il la meilleure solution ?

[Prépublication - Episode 1] Prépublication ou pas, telle est la question !

[Prépublication - Episode 2] La Prépublication est-elle une solution nécessaire pour accélérer la publication définitive !

5 pièges à éviter lors de votre entretien d'embauche dans un labo ›

10 points clés pour réussir son PostDoc ›

8 astuces pour réussir vos transfections ›

A quoi sert le multiplexing ? ›

Spectrométrie de masse, préparer ses échantillons : une étape critique ! ›

7 bonnes raisons d'utiliser les réseaux sociaux pour la recherche  ›

Amélie, ma vie de jeune chercheur en biologie 

Comment aider votre équipe à démarrer avec la qPCR ?

Comment un directeur de laboratoire en biologie peut-il utiliser les réseaux sociaux ? 

Vous passez un entretien d'embauche dans un labo ? les 20 choses à ne pas oublier !

10 gestes simples à faire dans votre laboratoire pour préserver l’environnement !

Inscrivez-vous à notre Newsletter Jeunes Chercheurs !